Le forage effectué pour la relance de l'activité thermale à Nancy constitue-t-il un risque pour la nappe des grès vosgiens ?

De fait, les forages actuels de ce secteur pompent plus que l'alimentation naturelle, et la nappe va continuer à y baisser, même sans augmentation des pompages.
Le SAGE (Schéma d'aménagement et de gestion des eaux) à élaborer sur ce secteur devrait permettre d'optimiser la gestion des ressources pour assurer à long terme la satisfaction des besoins en eau.
 
La ville de Nancy exploite depuis le début du 20ème siècle les eaux thermales de la nappe des grès vosgiens.
Compte tenu de la minéralisation et de la température des eaux, les tubages des forages se sont dégradés : plusieurs forages ont été réalisés successivement, en rebouchant chaque fois l'ancien corrodé.
Le nouveau forage F4 qui vient d'être réalisé, comme les précédents, à 850 m de profondeur, ne va donc pas créer un pompage supplémentaire, mais venir en substitution à l'ancien rebouché.

Pour en savoir plus : le site du SAGE GTI