Recherches en Lorraine

La Zone atelier du bassin de la Moselle (ZAM)

Pour une gestion durable et sûre des sols, des agro-ressources et des ressources environnementales.
 
La zone atelier Moselle est une plateforme de recherche qui s'inscrit dans le contexte de la directive cadre européenne (DCE)
La Directive Cadre Européenne sur l'Eau (DCE), adoptée par le Parlement Européen en 2000, stipule que les eaux, souterraines et de surface doivent avoir retrouvé un bon état biologique et chimique d'ici à 2015 (présentation commentée de la DCE et application en France)
Les scientifiques lorrains ont donc pour objectifs :
  • de mesurer la ressource quantitative et qualitative en eau, ainsi que les facteurs et processus contribuant à son évolution passée, actuelle et future,
  • de proposer des stratégies techniques et économiques visant à l'amélioration générale de la qualité des eaux lorraines.

Avec l'appui de la Région Lorraine, de l'Etat et du CNRS, la Zone Atelier Moselle (ZAM) a été créée en 2000. Elle fédère actuellement 20 laboratoires de recherche lorrains.

Quels sont les caractères propres et les défis pour l'eau en Lorraine ?

La gestion du paysage, outil de gestion de la qualité de l'eau
Le paysage lorrain se caractérise par l'importance spatiale des écosystèmes forestiers et prairiaux peu intensifiés. Les eaux forestières se remettent lentement d'une forte acidification provoquée par les dépôts atmosphériques acides. Une intensification récente des pratiques agricoles dans les zones alluviales (retournement des prairies, fertilisation) est de nature à menacer la qualité de la ressource en eau de plaine.
Parce que les écosystèmes peu intensifiés prairiaux et forestiers produisent une eau propre et parce qu'ils constituent des zones naturelles d'auto-épuration, la gestion du paysage est le premier outil de gestion de la qualité de l'eau et c'est, en Lorraine, un outil accessible, pourvu que les agents économiques et politiques soient mobilisés. Pour cela, une analyse économique comparée du traitement de l'eau et de la gestion écologique des paysages doit être menée.
 
La pisciculture, activité à prendre en compte
Les fédérations de pêche de Lorraine sont parmi les toutes premières de France et la pisciculture en étang est une filière économique active.
 
Des réserves d'eau utilisées intensivement
Les Vosges et les plateaux lorrains alimentent des réservoirs (nappe des grès, nappe du Dogger) utilisés très largement, mais l'intensification des usages et les changements climatiques possibles doivent nous interroger sur la pérennité de cette fonction.
 
Les traces du passé industriel
La Lorraine a un glorieux passé industriel et quelques beaux restes qui modifient encore très profondément la composition des eaux (sel, métaux lourds, HAP etc…). La part des rejets actuels et de l'héritage demande à être précisée et les travaux curatifs doivent être suivis et analysés.
 
Une dimension internationale
La Lorraine produit des fleuves transfrontaliers, ce qui donne à la politique de l'eau une nécessaire dimension internationale.
 
1 - 2 - 3 - 4