Le divorce avec la Nature est-il inévitable ?

Entretiens réalisés lors d'une table ronde organisée par la Vigie de l'eau le 18 octobre 2017 à Vittel.

Quelle est la place de l’homme dans la nature ? Par cette question, nous établissons une coupure entre l’homme et la nature alors que l’homme fait partie de la nature ! En effet, la viabilité de l’humain ne peut être garantie que par la viabilité du « non-humain », notre système social dépend de l’écosystème.

Et pourtant…, le 2 août 2017, l’humanité avait déjà consommé la totalité des ressources que la planète peut renouveler en 1 an. Nous vivons donc à crédit de la planète !

L’Homme peut-il alors trouver sa place réelle dans la nature sans capitaliser cette nature ? Le divorce est-il inévitable ? La protection de la nature ne peut-elle être qu’une valeur marchande ? Comment travailler sur la réconciliation entre l’homme et la nature ?

Cette table ronde a été réalisée avec le concours financier de l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse, du Conseil départemental des Vosges et de la Région Grand Est.

    

Plusieurs façons de définir la nature

 

C'est quoi ce divorce ?

 

Quel avenir pour l'homme et la nature?

 

Intervenants :

  • Olivier BARRIERE, chercheur à l’IRD (institut de recherche pour le développement), juriste de l’environnement et anthropologue du droit
  • François GUEROLD, professeur en écologie à l’Université de Lorraine
  • Marc BENOIT, chercheur en agronomie à l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique)
  • Anne PIPONNIER, professeur en sciences de l'information et de la communication à l'université de Lorraine

La table ronde a été animée par Jean Balczesak qui remplaçait Valery Dubois, journaliste spécialisé dans les thématiques de l’environnement.

En savoir plus