Zones humides et biodiversité : pourquoi les protéger ?

Entretiens réalisés lors d'une table ronde organisée par la Vigie de l'eau le 29 juin 2017 à Monthureux-sur-Saône. La table ronde était précédée d'une balade dans une zone humide restaurée (le vallon du Préfonrupt), balade commentée par Florian Rabemananjara du Conservatoire des espaces naturels de Lorraine.

Au cours du siècle dernier, 50% de nos zones humides (marais, tourbières, prairies humides, bras morts de rivière…) ont disparu. En cause, essentiellement l’urbanisation, l’intensification de l’agriculture et de la production forestière, l’aménagement des cours d’eau. Cependant, depuis plusieurs années, des projets visent à protéger ou restaurer ces zones humides. Pourquoi ce choix ? En quoi ces zones humides sont-elles utiles ? Quels services rendent-elles ? Ont-elles un impact sur la biodiversité et sur le fonctionnement de nos rivières ?

Cette table ronde a été réalisée avec le concours financier de l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse, de la Région Grand Est et du Conseil Départemental des Vosges.

    

Qu'appelle-t-on une zone humide ?

 

Le rôle des zones humides pour la biodiversité

 

Comment protéger les zones humides ?

 

Intervenants :

  • Christophe EGGENSCHWILLER, Chef de service « Planification affaires régionales connaissances » à l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse
  • Emmanuel PEREZ, Inspecteur de l’environnement – chef du service police à l’Agence française pour la Biodiversité
  • Florian RABEMANANJARA, Chargé d'études scientifiques - Restauration de zones humides au Conservatoire des espaces naturels de Lorraine
  • Cécile ROYER, Responsable du bureau de la Police de l'Eau - Milieux Physiques Superficiels à la Direction Départementale des Territoires des Vosges (DDT)
  • Sébastien THIRIET, animateur à la Fédération départementale de pêche des Vosges

La table ronde était animée par Valery Dubois, journaliste scientifique.

Nous remercions l'association MINOS pour son accueil.

En savoir plus

Zones humides - Zones utiles en vidéo